Princeton Tec est une marque née dans le monde de la plongée sous-marine, et aujourd’hui mondialement réputée en matière de lampes frontales. Particularité intéressante: la marque est restée, malgré son développement, un business familial employant exclusivement sur le plan local pour la conception et la production. C’est un paramètre de taille qui permet d’expliquer l’exceptionnel rapport qualité-prix qui caractérise leurs produits, mais aussi la présence de la marque dans l’équipement du soldat américain (produits « Berry compliant« ).

Leur gamme comprend des modèles civils spécialisés par type d’activité (plongée, vélo, usage industriel, extérieurs) et d’autres spécifiquement développés pour le monde FO/MIL (Forces de l’Ordre et Militaires).

Le modèle qui nous intéresse aujourd’hui est la Princeton Tec Quad Tactical, qui existe en 2 versions :

  • une « normale » dont nous allons parler,
  • et une version « MPLS » pour Modular Personnal Lighting System, plus chère et qui permet via accessoires fournis de monter la lampe sur supports NVG / JVN, passants Molle etc.

Comme pour nombre de ses autres modèles, la Princeton Tec Quad Tactical est régulièrement mise à jour en fonction des évolutions technologiques (nouvelles diodes, nouveaux plastiques etc.). Cette review vaut donc à date, et ne concerne pas les modèles antérieurs à 2015.

Son public est celui des militaires recherchant une frontale performante, discrète, à l’ergonomie simple permettant d’éviter les erreurs malencontreuses sur le terrain.

Elle répond ainsi à une problématique que n’adressent pas les frontales civiles: la discrétion avant tout. En effet, la plupart des frontales civiles cherchent la puissance et s’allument en haute puissance par défaut, défaut rédhibitoire pour du matériel « tactique ».

Cette review est appelée à évoluer rapidement, dans l’attente des retex de différents personnels.

Déjà utilisateurs d’autres matériels de la marque, merci à notre camarade d’une unité de FORFUSCO pour avoir attiré notre attention sur celui-ci qu’il nous a aimablement prêté pour les photographies.

 

Inspection générale de la Princeton Tec Quad Tactical

Princeton Tec fournit un pack complet et bien foutu, dans la veine des lampes de ce type. Les caractéristiques :

  • Puissance maximum : 60 lumens
  • Batteries : 3 x AAA Alkaline inclus
  • Poids avec piles : 101 g
  • Résistance aux éléments : IPX7 (étanche jusqu’à 1m)
  • Fournie avec :
    • filtres amovibles rouge, vert, bleu ;
    • bandeau vert olive élastiqué ;
    • 3 piles AAA ;
    • notice.

Vue générale de la Princeton Tec Quad Tactical

Quand on prend la première fois la frontale en main, on a vraiment la sensation de tenir une lampe de qualité. L’élastique est de bonne facture, le plastique est de très bonne qualité avec un grain très agréable au touché. Le seul bémol, la finition… Il reste des traces de moulages, ce qui ne dérangera que les plus tatillons et ne posera aucun problème à la mise en oeuvre.

La coque a l’air vraiment solide ce qui est un très bon point pour une lampe dite « tactique ». Les chutes, la poussière et l’eau ne viendront certainement pas à bout de ce produit ! On est bien au-dessus des « bonnes vieilles » Petzl que tout le monde connaît… lesquelles se sont bien améliorées, nous y reviendrons dans de prochaines reviews.

De plus, son bouton unique pour la mise en marche de la lampe rend impossible toute erreur de manipulation et vous pourrez aisément l’allumer avec une paire de gants : elle s’allumera toujours dans le mode le plus discret, et il faut pour changer de mode un appui bref sur le bouton; enfin, une fois éteinte elle se rallume toujours en mode faible.

Ainsi, on obtient les performances suivantes sans filtre additionnel :

  • Mode faible : 17m de portée utile – 108h d’autonomie (10h en courant constant régulé) – 15 lumens
  • Mode moyen : 24m de portée utile – 92h d’autonomie (5h en courant constant régulé) – 29 lumens
  • Mode fort : 35m de portée utile – 80h d’autonomie (1h en courant constant régulé) – 78 lumens
  • Mode strobe : 35m – 110h d’autonomie (idem en courant constant régulé) – 78 lumens

Ainsi, grâce à ses 4 modes de fonctionnement cette lampe s’adapte facilement à toutes les situations et les promesses du constructeur concernant l’autonomie sont intéressantes, et vérifiées.

La puissance lumineuse fournie est suffisante à tous les niveaux, pour un usage tactique. Le mode faible est même presque trop puissant, mais l’usage d’un des filtres diminuera la puissance en dessous de 10 lumens, et réduisant la portée utile à quelques mètres, dans l’intérêt de son utilisateur.

Cependant l’ouverture du compartiment à piles n’est pas des plus faciles. En effet, contrairement aux autres lampes de ce type cette dernière utilise une vis permettant une étanchéité susceptible de résister à une immersion prolongée à 1m de profondeur, ou d’encaisser un lavage au jet d’eau sans problèmes.

Nous vous conseillons quand même d’emporter avec vous des piles de rechanges dans tous les cas.

Logement des batteries de la Princeton Tec Quad Tactical

Comme nous l’avons cité plus haut dans l’article, l’ouverture du compartiment à piles est assez difficile sans outil, mais Princeton Tec nous a intégré un « tournevis » sur le module permettant de régler l’élastique à son tour de tête (voir la vidéo ci-dessous).

 

Un gros avantage des frontales Princeton Tec sur certaines de leurs concurrentes : la possibilité de fonctionner sur tous types de piles, alcalines ou lithium, rechargeables ou non, le tout en délivrant la même puissance (fonctionnement régulé). Ceci dit les circuits régulés tendent à se généraliser depuis quelques années sur la majorité des modèles du marché (hors produits bas de gamme/sans marque).

Comme la plupart des lampes frontales vous pouvez orienter la direction du faisceaux verticalement en orientant le boitier vers l’avant ou l’arrière. De plus, les 3 types de filtres fournis vous permettront d’adapter votre frontale à vos besoins. Le changement de ces derniers se fait avec simplicité.

 

Nous avons également un porte filtre intégré à l’élastique de la Princeton Tec Quad Tactical afin d’emporter avec soi un filtre en plus au cas où… Pas de risque de le perdre, une fois le filtre logé dans l’étui, la rétention est à son maximum !

 

Retex complet de la Princeton Tec Quad Tactical : à venir lors d’une prochaine màj…

(…)

 

Bilan temporaire de la Princeton Tec Quad Tactical :

L’apparence très robuste de la Princeton Tec Quad Tactical et les promesses constructeur, auréolées de sa réputation, feront rêver quiconque n’a jamais eu rien d’autre dans les mains qu’une Petzl ancien modèle. Elle se distingue un peu moins des nouvelles frontales de dotation (que nous aborderons bientôt) mais s’avère tout de même plus polyvalente avec ses multiples filtres.

Surtout, son principe de bouton unique et d’allumage en mode faible par défaut, sans risque d’allumage imprévu en haute puissance ou en stroboscope, est un énorme avantage.

Son étanchéité et sa rusticité sont des plus, un matériel de moins à sécuriser pour tout franchissement humide par exemple.

Le fait de recourir à des filtres auxiliaires plutôt qu’à des diodes de couleurs permet de diminuer la puissance des faisceaux de couleur pour soigner la discrétion et la préservation de sa vision de nuit.

 

Dans l’attente des retexs complémentaires pour finaliser, on peut déjà établir les points suivants :

 

Très bien :

  • Autonomie
  • Principe de fonctionnement
  • Etanchéité
  • Filtres auxiliaires et fournis
  • Fonctionne avec tous types de piles: nimh, lithium, rechargeables, …

 

Correct :

  • Légèreté (mais moins que les dernières Petzl par exemple, 101g contre 85g);
  • Circuit régulé (même si ça devient courant);

 

A revoir :

  • Système d’accès au compartiment batterie;
  • Détails de finition.

 

Il faut compter environ 50€ en France pour ce produit, ce qui est dans la norme pour une lampe de cette qualité. Vous pouvez la retrouver dans les magasins Terrang, mais également chez LeafGear, ou encore ASMC.fr pour 55€.

La version MPLS vous coûtera quant à elle dans les 80€, par exemple chez Terrang. La différence de tarif peut se justifier si vous prévoyez de fréquemment utiliser votre frontale sans bandeau, par exemple montée sur chapeau de brousse, casque, gilet/veste tactique ou toutes autres utilisations imaginables.