L’information ne vous aura sans doute pas échappée, les premiers exemplaires du VLTP arrivent, comme annoncé le 01 septembre par Mars Attaque et Zone Militaire (aka Opex360).

Pour ceux qui auraient passé les 9 derniers mois loin des infos défense, le VLTP est le Véhicule Léger Tactique Polyvalent qui va remplacer la P4 progressivement (3700 véhicules théoriquement) et dont nous avions parlé en détails (données techniques, spécifications diverses) en décembre 2016.

Peugeot P4 : sa remplaçante enfin connue ! Jour historique : bonjour le VLTP!

Mais, suite aux premiers articles de la presse web et papier, hélas pour la plupart remplis d’approximations voire d’erreurs, nous avions dû suite à vos nombreuses demandes :

  • rectifier quelques légendes tenaces :
    • français ≠ pas français,
    • bon choix ≠ SUV donc inadapté,
  • et donner des infos complémentaires et précises :
    • coût du véhicule, mal étudié par la presse, d’où les réactions fâchées de nombreux contribuables induits en erreur,
    • niveau technique réel par rapport aux concurrents possibles / réels.

Grâce à d’excellents échanges avec ACMAT, RTD et d’autres sources (que nous remercions !), nous avions ainsi pu revenir en longueur sur divers points et aborder également le Masstech proposé par une autre société française, Technamm, sur base Toyota Land Cruiser Série 70 (HZJ76 précisément) en concurrence du projet d’ACMAT sur base Ford Everest.

Succession Peugeot P4: nouvelles infos sur l’ACMAT VLTP (MàJ 28/12/2016)

Bref. Tout cela est bien gentil, mais qu’en est-il aujourd’hui ? Deux réponses : la courte et la longue.

La courte : le VLTP arrive.

La longue : le VLTP arrive, et il n’est pas seul.

 

Les VLTP arrivent …

Le VLTP a l’esprit familial, on l’a vu dans les 2 autres articles avec les capacités hors norme de charge et de volume utiles du véhicule. Du coup il débarque avec 3 frères, dont beaucoup ont parlé mais qui n’étaient pas forcément prévus dès le départ. Les surprises des naissances.

  • VLTP-NP : le VLTP de « base », non protégé (non blindé), en 2 versions :
    • Standard 1, dont les premiers « prototypes » (déjà immatriculés …) sont présentés lors des Universités d’Eté de la Défense qui ont ouvertes hier 04 septembre : au programme, suspensions réhaussées, pneus spéciaux, plaques de protection sous châssis, phares à fond noir protégés par des grilles et feux arrières fumés, pare-chocs renforcés, calandre encore plus respirante que celle du Ford d’origine (déjà prévu pour prendre des bains profonds sans se noyer le turbo), et supports d’armes pour les nouveaux HK 416 F (AIF) ;
    • Standard 2, le frère adapté aux OPEX, qui arrive en 2018-2019 : aérotransportable, augmenté de projecteurs et éclairages à infrarouge pour la vision de nuit, prévu pour embarquer transmissions tactiques et systèmes GPS, et disposant de grilles de protection amovibles sur l’intégralité du vitrage du véhicule : pare-brise, lunette arrière et vitres latérales ;
    • Sanitaire, le frère toubib, adapté à la mise en oeuvre de moyens SAN en OPINT et en manoeuvres, mais théoriquement pas en OPEX, et qui n’arrive pas de suite : sa livraison n’arrivera pas avant 2020, nous reviendrons sur le cas du VLTP-SAN en fin d’article.
  • VLTP-P : la variante blindée, plus exactement protégée contre les tirs de 7,62×39, entre autres, destinée à servir de véhicule de liaison sur les OPEX plus ou moins chaudes, mais a priori pas destinée à de la première ligne (on oublie donc les cols de cygne pour Minimi / AA52, et l’hypothétique version torpedo modulaire supposée par certains). Variante dont on peu déjà déplorer la sous-motorisation, ayant déjà fait remarquer dans nos autres articles pré-cités le rapport poids-puissance juste correct avec le 2.2 turbodiesel (certes bien mieux que celui de la P4 !), forcément défavorable avec ajout de blindage …
VLTP-NP Standard 1 (Source : air-defense.net).

VLTP-NP Standard 1 (Source : air-defense.net).

Une première série de 96 VLTP-NP Standard 1 devrait être livrée pour le 23 janvier 2018, pour une livraison totale d’une première série de 1000 exemplaires à raison de 500 en 2018 et 500 en 2019, livrés les premiers mois de chaque année (100 / mois).

Rappelons que le planning initial théorique était une première livraison fin 2017 de 100 à 200 véhicules. On saluera le retard de seulement 2 à 3 mois, suffisamment rare pour être souligné.

Les frais de maintien en condition opérationnelle (MCO) devraient coller à nos estimations de décembre 2016, et compte-tenu de la durée de 14 ans du contrat initial, ils sont particulièrement faibles comparés à ceux de la P4 … Un comble en apparence pour un véhicule aussi moderne, face à la version Peugeot / Panhard du Mercedes Classe G. Mais en fait non, l’Everest étant conçu pour des marchés où Ford a fait preuve de sa maîtrise du sujet SUV utilitaire durci facile à maintenir. D’autant que l’Everest joui d’une réputation de tout-terrain hors normes sur les marchés sud-africain, sud-asiatique et australien où il est disponible en version civile, certes prisé avec un gros 3.2 autrement plus puissant que le 2.2 de l’ACMAT.

Quant aux données techniques, soyons clairs : les infos communiquées et partagées par trop de sites sont hélas erronées, et les lésés sont hélas les utilisateurs futurs, vous personnels des Armées : méconnaissance du matériel = mauvais emploi. Pourtant il s’agit d’un véhicule classé permis B, donc la logique aurait dû faire sursauter certains observateurs, et après échanges avec notre contact chez RTD / ACMAT, nous pouvons vous certifier ce qui suit (autres infos techniques ici) :

  • le VLTP-NP Standard 1 est un véhicule de 2,3 tonnes à vide (200kg de moins qu’annoncé en 2016) ;
  • sa charge utile sera d’ 1,2 tonnes, mieux qu’annoncé initialement (1 tonne) ;
  • poids tractable : 3 tonnes (capacité technique et non légale) ;
  • PTAC : 3,5 tonnes (et non poids à vide, 3,5t à vide étant trop élevé pour un permis B, et pour un moteur 150ch auxiliairement …).

Son nom définitif sera-t-il VLTP ? Certainement pas, vu que cela désigne une catégorie de véhicules (qui inclut les LC200 Centigon du GIGN aussi bien que les vieilles P4).

Pour l’instant, d’après des sources fiables citées par Mars Attaque la nomenclature officielle avant entrée en service du VLTP-NP est VT4, a priori pour Véhicule Tactique n°4, avant un nom plus animal dans la logique des Griffon, Jaguar etc.

 

… Le MassTech aussi.

Le MassTech T4 de la société française Technamm arrive aussi … mais pas dans les mêmes quantités. Et pour cause.

D’abord, sa livraison a déjà commencé. Les lecteurs de TIM (Terre Information Magazine) le savent, les concernés aussi évidemment. Faute de présence régulière de toute l’équipe nous n’avions hélas pu aborder le sujet à date, bref.

Ensuite, il ne remplirait pas exactement les mêmes fonctions d’après la communication officielle, même s’il correspond grosso modo au VLTP Standard 2 en termes d’équipement tactique. Investissement raisonné ou achat somptuaire ? Solution d’urgence en attendant l’arrivée du VLTP Standard 2 ? A voir par la suite.

Technamm MassTech T4 (Image © Jiri K. via Instagram).

Technamm MassTech T4 (Image © Jiri K. via Instagram).

Technamm n’est pas un débutant dans la partie : spécialiste des véhicules à haute mobilité, la firme a fourni à la 27BIM ses VAC, Véhicules Articulés Chenillés, et travaille avec de nombreux clients institutionnels et privés de premier plan.

Concurrent « malheureux » de l’Everest version RTD / ACMAT au remplacement de la P4, il a cependant été choisi à hauteur de 500 exemplaires pour :

  • d’une part renforcer le parc de véhicules destinés à Sentinelle et Héphaïstos en avance de phase de l’arrivée du VLTP (même si son habitabilité, a fortiori avec des pax équipés pare-balles et armement, est plus faible que celle du VLTP ACMAT) ;
  • d’autre part pour équiper certaines unités ayant des besoins particuliers : plusieurs régiments axés contact (infanterie, génie combat, cavalerie, …), et quelques unités aux spécialités particulières (pas d’infos croisées donc RAS, des murmures évoquent les unités du COMRENS dont le 28GG – Groupe Géographique -, les 44 et 54RT, le 2RH etc.).
Capture de l'article paru dans le magazine

Capture de l’article paru dans le magazine « Raids » publiée sur le site Technamm.

Comme vous pouvez le lire dans l’image ci-dessus, le 2REP a été le premier servi, et d’autres suivent déjà.

Pourtant, face au Ford / ACMAT, il nous avait été dit ceci, que nous avions relayé : « caser 4 personnels équipés de matériel très encombrant requiert beaucoup d’espace intérieur, 90% des véhicules du marché étaient donc dès le départ hors critères, notamment le Toyota Land Cruiser LC70 modifié proposé dans le cadre du projet, bien plus performant et surtout plus abouti que les Land Rover (Defender en service dans les Armées) mais en retrait par rapport à l’Everest, notamment du fait d’une conception remontant à … quelques années à peine de moins que la Peugeot P4. »

Il faut rappeler de plus que le Toy LC70 ne marque que 3 étoiles aux crash-tests actuels (5 uniquement si équipé d’airbags latéraux rideaux et de genoux d’après nos informations, seulement depuis la mise à jour d’octobre 2016 du modèle par Toyota), quand l’Everest et donc l’ACMAT VLTP décroche 5 étoiles en standard …

Il sera toujours plus spacieux, exploitable et confortable que les Land, et bien sûr que les P4.

On notera aussi en faveur du Toyota Land Cruiser 70 ses excellentes capacités en tout-terrain, que Technamm n’aura pas manqué d’améliorer de tout son savoir-faire, et sa fiabilité hors-normes éprouvée sur tous les continents depuis plus de 30 ans. D’autant que la version Technamm boit tous les carburants possibles et se trouve encore « durcie » par rapport à la version, déjà solide, de base.

Sans faire l’impasse sur un radar de recul (pas bête !), ni la clim, ni des moyens d’aide au franchissement poussés.

 

En attendant le VLTP SAN ?

Dans l’attente du VLTP SAN appelé à remplacer les vieillissants (voire croulants) C25 et J5 SAN à l’horizon 2020 (au mieux !), c’est vers des Mercedes Sprinter 4×4 de 163ch modifiés par le bien-connu Gruau que le MinArm a choisi de se tourner, à hauteur de 80 véhicules.

Mercedes Sprinter 4x4 SAN Armée de Terre (Image Armée de Terre).

Mercedes Sprinter 4×4 SAN Armée de Terre (Image Armée de Terre).

Les 12RC, 41RT et 121RT ont ainsi commencé à prendre en main ce nouveau véhicule, une base déjà connue et éprouvée dans le monde entier et qui devrait apporter satisfaction aux utilisateurs, sur le territoire national métropolitain et ultramarin.