Beaucoup d’actualités américaines en ce moment, et pour cause vu que les USA disposent et d’une des armées les plus en pointe technologiquement, et de nombre des firmes les plus en pointe dans le domaine de l’équipement individuel du combattant. On continue avec cette fois l’armée de l’air américaine, l’USAF (U.S. Air Force), qui autorise pour emploi (achats persos) et adopte (achats institutionnels) le PMAG Gen M3 de Magpul, un chargeur en polymère considéré comme l’un des plus avancés du moment, comme chargeur standard.

L’USAF suit en cette décision l’USSOCOM (commandement des Forces Spéciales américaines) et l’USMC (Troupes de Marine américaines) qui ont déjà adopté le PMAG comme chargeur standard, en remplacement des chargeurs acier dits USGI.

Il est adopté dans ses deux versions :

 

Chargeur PMAG Gen M3 Windowed et standard (Image Magpul).

Chargeur PMAG Gen M3 Windowed et standard (Image Magpul).

Ce chargeur, dont la première génération sortie il y a 10 ans a révolutionné ce type d’élément d’arme, est considéré comme bien plus fiable et beaucoup plus durable que ses équivalents métalliques. Magpul a d’ailleurs ouvert la voie avec son PMAG, bien d’autres fabricants ayant suivi depuis avec d’autres chargeurs polymère.

Chargeurs HEXMAG, un des nombreux dérivés des PMAG Magpul (Source : browncoattactical.com).

Chargeurs HEXMAG, un des nombreux dérivés des PMAG Magpul (Source : browncoattactical.com).

Pour comprendre la révolution qu’ont été les PMAG Magpul (Magpul étant la firme qui a inventé le …. mag pull), quelques rappels.

Magpuls de Magpul (!) (image laststandtactical.com).

Magpuls de Magpul (!) (image laststandtactical.com).

  • Les chargeurs PMAG n’ont qu’une seule pièce en métal : leur ressort, compatible avec les ressorts classiques type « USGI » ;
  • construits dans un polymère spécial renforcé, ils n’ont pas besoin d’être graissés, la matière étant auto-lubricante, et font moins de bruit vides ;
  • du fait de la matière, et d’une construction aux petits oignons, le risque d’encrassement / blocage du chargeur est, sinon inexistant, du moins quasi nul ;
  • ils ne rouillent donc pas non plus, et ne sont pas sensibles aux variations de températures, subissant moins la chaleur qu’un chargeur métallique ;
  • ils sont nettement plus légers que des chargeurs acier HK (environ 50g de moins à vide, soit 25% plus légers, ), et pèsent le même poids que des chargeurs aluminium bien plus fragiles ;
  • à l’usure, ils ne deviennent pas brillants mais au contraire restent mats ;
  • ils comportent une zone striée en partie basse (voir photos : zone à petits carrés) prévue pour permettre le marquage des chargeurs par l’utilisateur ;
  • un couvercle amovible permet de protéger les munitions graillées de toute intrusion non souhaitée de débris, boues, sable etc. ;
  • un cran sur le chargeur empêche toute insertion trop profonde dans l’arme, susceptible de causer un incident de tir ;
  • leur surface est à la fois anti-dérapante pour les manipulations mains nues ou gantées, et prévue pour une extraction facile de tous types de porte-chargeurs existants ;
  • ils sont également démontables sans outils par l’utilisateur, permettant toutes réparations sur le terrain en moins d’une minute, et un entretien en armurerie facilité (plus rapide, moins coûteux, moins technique) ;
  • et contrairement aux générations précédentes, toutes les armes acceptant les chargeurs USGI classiques sont désormais compatibles avec les PMAG Gen M3.

On rajoutera même que certains fabricants ont modifié le puit de chargement de leurs armes pour les rendre compatibles avec les PMAG de la génération précédente, avant que Magpul puisse faire l’inverse (modifier le PMAG), ce qui témoigne de l’importance du PMAG.

A noter que la France qui vient d’adopter le HK416F est restée sur des chargeurs métalliques, d’origine HK (et dont le prix public est 3 à 4 fois supérieur à celui d’1 chargeur PMAG …), n’optant pour des chargeurs polymère (pas des PMAG du reste, mais des chargeurs … HK, Polymer Magazine Gen 2) que pour ceux d’entraînement.

HK416F et ses accessoires (Image Armée de Terre).

HK416F et ses accessoires (Image Armée de Terre).

Un choix qui nous apparaît discutable compte tenu de la durée de vie escomptée de l’ensemble et de son coût, mais seul l’avenir pourra témoigner du premier point, même si outre-atlantique, un consensus existe sur la supériorité des PMAG aux chargeurs USGI et HK, tout particulièrement, même si ces derniers sont réputés être parmi les meilleurs des chargeurs acier.