Mise à jour du 22 juin 2018 : parties en italique. Mise à jour du 05 mai 2019 : citation en bas.

Le blog du Mammouth vient de publier les premières images de la future tenue F3 qui va remplacer la Félin dans les mois à années qui viennent, et franchement, c’est prometteur.

La tenue F3 côté face (photo © Jean-Marc Tanguy).

La tenue F3 côté face (photo © Jean-Marc Tanguy).

La tenue F3 côté pile (photo © Jean-Marc Tanguy).

La tenue F3 côté pile (photo © Jean-Marc Tanguy).

Le haut est un mix intelligent entre une veste T4S1 (fermeture à zip + velcro, poches à ouverture verticale zippée positionnée à l’extérieur du buste), une chemise guerilla (coupe générale et longueur), et une UBAS NFM (manches), ne reprenant que le meilleur de chaque, pour un résultat qui apparaît fonctionnel et polyvalent, avec notamment une totale absence de coutures aux endroits gênants (épaules notamment).

Le bas voit le retour des emplacements de protection aux genoux, et conserve les poches latérales à boutons canadiens.

Sur l’ensemble, les fermetures éclair sont à double sens, et le tissu utilisé, est un inédit mélange aramide et viscose, résistant au feu, hautement respirant (du moins la version été) et à très haute résistance à l’abrasion, d’où ce qui suit :

On remarquera aussi que le motif camouflage est moins marqué que sur certains treillis précédents, c’est en fait dû au tissu nouveau, dont on nous a vanté la résistance (trame spéciale, d’où l’aspect), et dont l’impression du motif justement devrait tenir beaucoup mieux dans le temps (UV, lavages) que précédemment. Tissu qui devrait également être plus léger que celui des tenues hiver (enfin !) et sécher donc bien plus vite la transpiration comme l’humidité.

Une tenue F3 qui apparaît via ces photos comme bien plus réfléchie et fonctionnelle que l’improbable T4S2 avec ses pattes d’épaules sur un treillis moderne, ou la T3 et sa veste aux poches inaccessibles dès que le moindre gilet est porté. Sans parler du principe général d’avoir des vestes type smock, incompatible avec une ceinture tactique. D’où le besoin en UBAS des dernières années.

Avec une telle chemise / veste (chemiveste ?), on peut espérer une simplification et un allègement du paquetage dans les années à venir, si cette formule est définitivement retenue :

  • hiver : effets chauds portés dessous (Ullfrotte, caleçon long ou collants) + softshell par-dessus au besoin ;
  • été : tous à poil ! comme sous une UBAS.

Fini dans ce cas le trio veste + guerilla + UBAS, et (rêvons un peu) le doublé tenues hiver / tenues été. Des économies pour améliorer encore d’autres choses, moins de vêtements à emporter sur le moindre déplacement mission / exercice / séjour, et une tenue de dotation enfin adaptée aux besoins du plus grand nombre.

Les premières perceptions sont annoncées pour 2019.

Pour lire l’article d’origine des photos, où vous pourrez trouver d’autres infos sans rapport direct avec le matériel :

http://lemamouth.blogspot.fr/2017/09/terriens-voila-quoi-vous-allez.html

Edit 05 Mai 2019 : et pour les dernières infos sur le sujet, merci aux contributeurs de la section commentaire :

  • les 2 versions sont en tissu retardant flammes :

    • 215 g/m2 pour la version été ;
    • 240 g/m2 pour la version hiver ;
  • et les premiers retours du Mali semblent très positifs : « distribuée depuis le début de l’année 2019 en tissu léger avec camouflage désert, le haut peut se porter en veste ou en chemise (dans le pantalon), tout est bien pensé pour être léger, fonctionnel et solide. La coupe est bien vue, le tissu est vraiment léger, confortable, respirant et résistant. Certains en ont même délaissé la chemise Arktis dont la qualité du tissu est en baisse par rapport à ce que certains ont pu connaître. Les passants du pantalons sont large pour passer une ceinture large, les passants pour les bretelles (ultra-plate et élastique) ainsi que les passants pour holster sont assez fins pour se faire oublier lorsqu’ils ne sont pas utilisés. Bref, ça valait la peine d’attendre le développement pour obtenir ce résultat. ».