Depuis le 08 juin dernier la police municipale de Los Angeles, le LAPD (10 000 fonctionnaires) a interdit l’usage des holsters Blackhawk SERPA et de tout autre holster à rétention par le pontet et déverrouillage avec l’index de tir.

Index sur holster SERPA (Image usconcealedcarry.com).

Index sur holster SERPA (Image usconcealedcarry.com).

La note de service est claire : « le Département a déterminé que le holster Blackhawk SERPA, et TOUS les holster auto-bloquants manipulés par l’index de tir sont désapprouvé avec effet immédiat pour tous les personnels du Département. Ces holsters contreviennent aux saines pratiques de manipulation des armes et peuvent accroître le risque d’un tir accidentel ».

L'avis d'interdiction des holsters SERPA (Source : TFB).

L’avis d’interdiction des holsters SERPA (Source : TFB).

Cette nouvelle n’est pas à prendre à la légère, la plateforme SERPA étant l’une des plus employées dans le monde, un très gros succès de Blackhawk, et un des holsters les plus copiés (on ne compte plus les dérivés, copies, contrefaçons etc.).

Une nouvelle qui arrive après de trop nombreux incidents et accidents, tant par des personnels civils purs, forces de l’ordre, ou militaires, dans le monde entier.

Le holster SERPA est en effet probablement le seul pour lequel on trouve plus de recommandations de sécurités et de consignes sur comment éviter de se tirer dans la jambe que de conseils pour augmenter la rapidité du dégainé. Blackhawk avait d’ailleurs sorti une vidéo en 2012, suite à une série d’incidents majeurs impliquant le SERPA.

On pourra y répondre que tout tireur correctement formé ne risque pas de manipulation dangereuse avec ce type de holster et que le problème vient donc des tireurs et de leur formation.

Ce serait ignorer que dans plusieurs pays, des instructeurs / moniteurs de tir militaires mais aussi des membres d’unités d’intervention d’élite se sont blessés ou ont effectué un tir accidentel en utilisant un holster SERPA. Des gens dont l’entraînement peut difficilement être contesté par 99% des tireurs sportifs ou professionnels.

D’ailleurs outre-atlantique, nombre d’instructeurs de premier plan demandent carrément son arrêt commercial depuis 2011, et les holsters SERPA sont interdits dans la plupart des écoles de tir (presque toutes en fait) depuis 2012.

Un groupe de spécialistes nord-américains constitués d’anciens des forces spéciales canadiennes et américaines (CANSOF et NAVSOC) conclut d’ailleurs un rappel de comment utiliser cette plateforme par « ce holster n’est pas destiné à tout le monde et si vous vous en servez, servez-vous en correctement » … (plus sur leur page ici).

Il faut d’ailleurs noter qu’avant cette nouvelle à grand bruit du fait du LAPD à l’origine de celle-ci, d’autres services et particulièrement plusieurs unités de forces spéciales internationales ont interdit l’emploi des holsters SERPA soit globalement, soit pour certaines armes, Glock notamment, du fait de l’absence de sécurité manuelle et / ou de levier de désarmement (decocker). La quasi totalité des accidents ayant eu lieu avec ce type d’armes précisément, pour d’évidentes raisons : à moins d’une très grossière erreur de sécurité de l’utilisateur (et non d’un problème matériel donc), impossible de réaliser un tir accidentel avec un Beretta 92 / PAMAS G1 ou un SIG 2022 ou autre porté dans un SERPA.

SIG dans un holster SERPA (Image Spear Tactical Reviews).

SIG dans un holster SERPA (Image Spear Tactical Reviews).

Si certains font remarquer que l’entraînement doit compenser les lacunes des utilisateurs, d’autres soulignent que l’équipement doit faciliter les manipulations les plus sûres possibles, précisément pour aider l’utilisateur lorsqu’il est en situation de stress, ce qui est forcément la condition normale d’emploi d’une arme pour un professionnel. Et que, dès lors, le design, la conception même des holsters SERPA est une erreur augmentant les risques, déjà en conditions normales, pire encore sous stress ou dans des conditions acrobatiques.

De plus, compte-tenu de la gymnastique particulière à acquérir avec les holsters SERPA, ils s’avèrent moins rapides et donc moins sûrs rien qu’en temps de mise en oeuvre de l’arme, que d’autres systèmes actuels (divers systèmes Safariland : SLS, ALS ; système 5.11 Tactical : Thumbdrive, ou équivalents). En moyenne 20% plus lents.

Blackhawk bien que refusant de reconnaître le problème a tout de même sorti il y a peu son système OMNIVORE dont nous vous parlions ici, appelé à remplacer à terme le SERPA dans leur gamme, et reprenant le principe éprouvé et rapide de rétention au pouce.

Une petite révolution : les holsters Blackhawk OMNIVORE.

Il faut par ailleurs noter que l’armée de terre américaine, l’US Army, profite de changer de pistolet pour abandonner le holster SERPA sélectionné en 2013 pour passer sur un autre système, jugé plus sûr et par les cadres et par les utilisateurs, interrogés à grande échelle.

U.S. Army: Beretta M9 & SIG P320 : les raisons d’un changement

Enfin, suite aux nombreuses demandes, à noter pour les intéressés que l’on trouve en France les holsters :