MàJ 15/01/2017: voir parties en italique.

Une nouvelle intéressante et pour le moins intrigante tombée le 08 janvier : un état non identifié membre de l’OTAN déjà client d’INVISIO, société suédoise spécialiste des systèmes de communication militaires, a passé une commande d’environ 1,2 million d’euros pour des interfaces de communication et des systèmes de protection audio. Première partie de livraison prévue pour le premier semestre de cette année.

Si les suppositions vont bon train sur l’identité de l’Etat concerné, l’équipe TRE émet la supposition hypothétique qu’il puisse s’agir de la France. Deux raisons à cette supposition fortement probable qui n’engage que nous :

  • « état déjà client » : certaines unités spécialisées utilisent déjà du matériel INVISIO ;
  • Auxylium : le système utilise précisément comme interface homme-machine un module INVISIO V60.
Auxylium avec INVISIO V60

Auxylium avec ce qui semble être un V60 à droite (Photo Christina Mackenzie).

Si cette supposition s’avérait exacte, ce serait une bonne nouvelle, dans la continuité de l’arrivée des gilets NFM : en effet, l’INVISIO V60 est un module comm polyvalent, étanche et submersible à 20m de profondeur, fonctionnant sans batterie, et léger (145g), réputé être un des meilleurs matériels du moment et compatibles avec les évolutions technologiques à venir.

Pour les intéressés, les caractéristiques détaillées peuvent être consultées ici.

On constatera que ses caractéristiques lui permettent une intégration complète à tous les systèmes de communication actuels et en développement / tests, avec la possibilité native de se connecter à 4 sources comm, de tous types (radios analogiques et numériques, PR4G, SRX, ordinateurs et smartphones etc.).

Il serait appairé avec des écouteurs X5, remplissant à la fois les rôles d’EPI audio type Surefire EP5 / EP7 et de casque audio ostéocrânien.

INVISIO X5 (Image TEA Headsets).

INVISIO X5 (Image TEA Headsets).

Pour ceux qui découvriraient Auxylium, plus d’infos au lien suivant:

http://forcesoperations.com/auxylium-le-systeme-radio-de-sentinelle/

Concernant Auxylium, si tous les camarades consultés saluent l’intelligence et la pertinence du concept, presque tous nous ont fait part de l’ergonomie complexe du système, dont l’apprentissage requiert temps et pratique et à la mise en oeuvre sur le terrain encore trop compliquée : les qualificatifs « usine à gaz », « truc de la NASA », « machin alambiqué » sont sortis. Et tous critiquent l’autonomie bien trop faible du système, « très inférieure » à celles des smartphones civils, sans doute du fait de la puissance exploitée. Intégrer le smartphone de base dans une coque-batterie durcie serait certainement une bonne solution à peu de frais pour contourner au moins ce problème. Pourtant, Auxylium utilise des solutions techniques permettant d’économiser entre 3 et 20% de batterie pour l’affichage et les calculs d’arrière-plan par rapport aux applications civiles traditionnelles, grâce à Greenspector, un outil développé par une start-up française basée à Nantes. Pour le reste, c’est de l’Android, on comprend mieux le pb d’ergonomie complexe. Ainsi, Android comme système de base pour des applications militaires a été abandonné par la Défense américaine au profit d’IOS, bien plus simple et intuitif, et plus économe en batterie.

Concernant le matériel INVISIO abordé ici, un camarade de la BFST (Brigade des Forces Spéciales Terre) nous a transmis son RETEX du matériel :

« le kit INVISIO est vraiment top, l’amplificateur marche super bien dans les écouteurs, lesquels sont fournis avec 6 tailles différentes d’embouts mousse à monter dessus et remplaçables au besoin permettant à toutes tailles d’oreilles de trouver leur bonheur, deux bémols cependant:

  • il faut savoir bien mettre les écouteurs car vu que c’est de l’ostéocrânien, si mal mis on comprend rien quand le mec parle,
  • les écouteurs défoncent les oreilles à la longue (NDLR et avis partagé avec notre camarade : problème commun à tous les dispositifs intra-auriculaires, y compris les EPI type Surefire EP7 and co), du coup certains dont moi préfèrent utiliser le Peltor Comtac à la place;

j’ignore si cela fera partie de la commande, mais il y a un boîtier Bluetooth avec le kit INVISIO fixable sur l’arme via le rail Picatinny et qui permet de parler sans avoir à lâcher son arme par exemple. »