Via l’instruction 13010 du 09 décembre 2016 qui, publiée au Bulletin Officiel des Armées en janvier dernier, entre en vigueur, la DRHAT supprime les limites d’âge spécifiques qui régulaient les durées et âges limites de service dans les Troupes Aéroportées (TAP).

Vue comme historique, cette évolution traduit le besoin de l’armée de conserver des personnels expérimentés et toujours aptes au-delà des limites d’âge et de durée de service autrefois établies, dans des spécialités souvent peu communes voire rares, et toujours coûteuses.

Les conditions habituels de validation des aptitudes de spécialité sont bien évidemment maintenues:

  • aptitude médicale ;
  • réussite des tests physiques spécifiques (TAP 1 et 2) ;
  • possession du brevet militaire parachutiste (BMP) ;
  • emploi à un poste AP ouvrant droit à l’ISA.

Voilà qui devrait réjouir tous ceux risquant d’être touchés par les précédentes limites et qui souhaitent poursuivre leur engagement au sein des TAP.

Au-delà de la 11e BP, du CFST et des CPA, sont également concernés les personnels parachutistes de la Marine (commandos marines et autres spécialités), le 3e RMAT, et d’autres unités.